Ressources pratiques

Master Transports, Logistiques, Territoires & Environnements

VADE-MECUM Un petit manuel récapitulatif des attendus pour un mémoire réussi

A l’usage des étudiants de Master 2 TLTE

Consulter deux mémoires remarquables du Master 2 T.L.T.E.

VADE-MECUM

A l’usage des étudiants de Master 2 TLTE

Un petit manuel récapitulatif des attendus pour un mémoire réussi

Sommaire :

NE PAS SE TROMPER SUR LA NATURE DE L’EXERCICE

ÊTRE COHERENT(E) ET REFLECHI(E) DANS LE CHOIX DU SUJET

BIEN INTÉGRER LES DIFFERENTS CALENDRIERS

DES ÉCHANGES RÉGULIERS AVEC VOTRE DIRECTEUR(TRICE)

LA STRUCTURE DU MÉMOIRE

Couverture

Résumé et mots-clés

Remerciements (non obligatoires)

Sommaire

Introduction générale

Des introductions et des conclusions de parties sont un plus.

La conclusion générale

Bibliographie, webographie et référencement des sources

Lexique – Glossaire

Liste des abréviations ou sigles

Annexes

Tables

LA PRODUCTION INFOGRAPHIQUE

MISE EN FORME

NE PAS SE TROMPER SUR LA NATURE DE L’EXERCICE

C’est un travail de recherche et de rédaction personnel, qui doit comporter un certain nombre de dimensions inédites par

– la nature des questionnements et des énoncés problématiques, ou/et 

– une enquête donnant lieu à :

– des entretiens et leurs analyses qualitatives ou/et

– l’analyse de matériaux discursifs et médiatiques ou/et

– un travail d’analyse statistique ou/et

– la production iconographique, infographique ou/et

– la valorisation d’un corpus photographique ou/et

Le travail de mémoire est centré sur :

  • La réalisation d’un état de l’art solide sur la thématique choisie.
  • La réalisation d’une ou plusieurs étude(s) de cas.

C’est donc un travail universitaire qui est l’aboutissement de deux années de formation

< Il doit permettre de valoriser des savoir-faire 

et la maîtrise d’un certain nombre d’outils

< Vous devez montrer votre capacité à intégrer du vocabulaire et des concepts

< Il ne doit pas se limiter à une démarche descriptive, mais répondre à une approche 

scientifique appliquée à un objet de recherche.

            < Ce n’est pas une thèse non plus.

            < Montrer les articulations avec votre expérience professionnelle

< C’est un peu une carte de visite grand format pour la suite de votre parcours.

Ce n’est pas un rapport d’entreprise ou un rapport de stage

Il ne faut d’ailleurs pas considérer comme obligatoire le fait de faire un mémoire en relation directe ou indirecte avec votre alternance ou votre stage dans le monde de l’entreprise ; ni de répondre à une « commande » de votre tuteur(trice).

Capacités visées  

  • Formuler un sujet d’étude
  • Trouver des sources d’informations pertinentes et savoir les mobiliser
  • Conduire une analyse argumentée
  • Assortir cette analyse d’une iconographie adaptée
  • Établir un plan cohérent qui facilite la lisibilité du travail 
  • Faire preuve de distanciation et d’esprit critique 
  • Maîtriser la rédaction (forme, syntaxe, orthographe…) 

ÊTRE COHÉRENT(E) ET REFLECHI(E) DANS LE CHOIX DU SUJET

  • C’est un travail de longue haleine qui doit répondre à un réel intérêt de votre part.
  • Il doit être en accord avec votre projet professionnel.
  • Envisager sa faisabilité dans le calendrier du M2.
  • Nécessaire validation du sujet par un directeur, une directrice de mémoire.
  • Ce choix doit être finalisé, au moins dans ses grandes lignes, à la fin du 1er semestre.

BIEN INTÉGRER LES DIFFÉRENTS CALENDRIERS

Fin du 1er semestre : informer l’équipe pédagogique de TLTE sur le(la) directeur(trice) retenu(e) et le choix du sujet envisagé (même flou, même réduit à un thème).

Un rendu écrit (noté = 10% valeur mémoire) à votre directeur(trice) de mémoire de 2 pages (fin janvier)intégrant :

  • Titre provisoire
  • Problématique intermédiaire (1/2 p.)
  • Projet de méthodologie
  • Calendrier de travail envisagé
  • Quelques premières références (minimum 3)

Un oral (noté = 10% valeur mémoire) 10’ de passage + 10’ de questions, fin mars, dans lequel seront exposés et notés devant un jury :

  • Présentation provisoire du sujet du mémoire
  • Présentation d’un document de conception personnelle (carte, graphique, figure, etc).
  • Méthodologie et résultats envisagés
  • Bibliographie / webographie provisoires

Une semaine avant la soutenance (celle-ci est déclenchée après validation du (de la) directeur(trice) de mémoire), vous devez fournir la version finale de votre travail, à tous les membres du jury, soit en pdf, soit en version papier (voir avec les un(e)s et les autres leurs choix préférentiels).

Soutenances à programmer du 24 au 28 juin 2019du 8 au 12 juillet 2019 ou du 9 au 13 septembre 2019. Remise des diplômes aux lauréats en Sorbonne mi-janvier 2020.

Composition du jury = Dir. De recherche + au – un des 3 permanents TLTE et évt tuteur pro. Ou ext. concerné(e)(s). Pas moins de deux, pas plus de cinq membres.

Présentation du mémoire = 20 % de la note totale 

(20 minutes de passage / 20 à 40 min de questions)

Production écrite du rapport = 60 % de la note totale

DES ÉCHANGES RÉGULIERS AVEC VOTRE DIRECTEUR(TRICE)

C’est un point essentiel pour s’assurer de la meilleure réussite possible. Il n’y a pas de règle sur la fréquence des échanges ; il ne faut surtout pas rester isolé(e), en particulier en cas de difficultés.

C’est elle ou lui qui décide de la soutenabilité du mémoire. Cette décision ne garantit pas d’une bonne note, ni même de la moyenne en soutenance.

LA STRUCTURE DU MÉMOIRE

Couverture

Doit comporter le titre (et éventuellement le sous-titre) du mémoire

Votre nom et prénom

La date et le lieu de soutenance

Le (la) directeur(trice), les membres du jury et leurs fonctions

Les logos de Sorbonne Université et de TLTE

Un visuel (une image ou un assemblage d’images) est le bienvenu : chacune d’elle doit être précisément référencée et sourcée en page 1.

Résumé et mots-clés

sur une page recto, en français et en anglais

Remerciements (non obligatoires)

Sommaire

Introduction générale

On peut lui associer un titre.

C’est un moment essentiel du travail.

Eviter les introductions croupions d’une demi-page. Au moins deux pages.

Contenu : 

Expliquer et justifier le choix du sujet

Sens de la démarche

Problématisation (qui ne se résume pas à une phrase à la forme interrogative)

Présentation de la méthodologie

Présentation de(s) étude(s) de cas

Des cartes, figures, schémas de positionnement et de questionnement sont les bienvenus.

Annonce et justification du plan

Des introductions et des conclusions de parties sont un plus.

Peut intégrer un mini sommaire et un mini résumé pour les premières.

Peut se présenter sous forme de tirets.

La conclusion générale

On peut lui associer un titre.

Au moins deux pages.

Elle doit rassembler les grandes conclusions du travail mené.

Des cartes, figures, schémas de synthèse sont les bienvenus.

Des définitions personnelles synthétiques sont un plus selon les sujets.

Des comparaisons avec d’autres cas, processus, lieux… peuvent être utiles.

Ce n’est pas le lieu de préconisations (voir la nature de l’exercice en début de vade-mecum).

Bibliographie, webographie et référencement des sources

A minima par ordre alphabétique d’auteur.

Peut être redoublée avec d’autres formes de classements = par parties du mémoire, par types d’ouvrages, etc.

A faire au fur et à mesure de l’année !

En théorie, tout document utilisé ou appelé dans le texte doit être référencé ici.

Et tout document renseigné ici doit avoir été utilisé. Pas de remplissage artificiel donc.

Règles de référencement par type de source :

1) Article de presse dont le nom de l’auteur est précisé

Gilles, B. (2012, 22 Mai). Réaffirmer la vocation industrielle. La Marseillaise, p. 8.

Goasguen, R. (2016, Avril). Le Havre. Le sort des usines suspendu à un jeu de poker international. Le Marin. Le hors-série « Énergies marines renouvelables », p. 21.

2) Article de presse dont le nom de l’auteur n’est pas précisé

JMM. (1965, Août). Les ports de commerce maritimes autonomes, de la loi de 1920 à celle de 1965. Journal de La Marine Marchande2383, pp. 1875–1879.

3) Article de presse en ligne

André, F. (2014, 15 Décembre). Le port de Marseille-Fos dévoile des ambitions continentales. L’Antenne. Repéré à https://www.lantenne.com/Le-port-de-Marseille-Fos-devoile-des-ambitions-continentales_a21942.html  

LSA Conso. (2000, 14 Décembre). Leclerc : L’entrepôt franc du Havre, une porte ouverte sur le monde. LSA Commerce & Consommation. Repéré à https://www.lsa-conso.fr/leclerc-l-entrepot-franc-du-havre-une-porte-ouverte-sur-le-monde,61187

4) Livre

Arzul, G. (2008). Le renouveau du droit du domaine public fluvial. Paris : Editions Johanet.

5) Chapitre de livre

Collin, M. (2005). Nouvelles mobilisations productives des territoires autour des ports et des aéroports. Dans A. Grillet Aubert, S. Guth (Éds), Déplacements : Architectures du transport, territoires en mutation (pp. 129‑136). Paris : éditions recherches IPRAUS.

6) Article d’une revue scientifique

Appold, S. J., & Kasarda, J. D. (2011). Seeding Growth At Airports And Airport Cities: Insights From The Two-Sided Market Literature. Research In Transportation Business & Management1(1), 91-100.

7) Encyclopédie

Bréchon, P. (2016). Cinquième République – La période post-gaullienne (1969-1981)Dans Encyclopædia Universalis. Repéré à https://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/

8) Autre document (dont électronique)

ACI (Airport council international). (2011). ACI Airport Economics Survey 2011.

ADP (Aéroports de Paris). (2012). Aéroports de Paris. Des résultats en croissance en 2011. Communiqué de presse. Repéré à : https://docplayer.fr/18144790-Aeroports-de-paris-des-resultats-en-croissance-en-2011.html

9) Page Internet

Insee. (2016). Définitions, méthodes et qualité – Valeur ajoutée. Repéré à https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1950

Normes APA (American Psychological Association)

Pour aller plus loin, voir : Kiszio B. et Kramer C. (2016). Règles et normes pour les citations et les références. Centre de documentation, Institut et Haute Ecole de la Santé La Source Lausanne et Haute Ecole de Santé Vaud. Repéré à http://www.hesav.ch/docs/default-source/biblio-docs/apa-6-provost/regles-et-normes-pour-les-citations-et-les-references.pdf?sfvrsn=6

TOUT FAIT DE PLAGIAT SERA SANCTIONNÉ.

Pour la webographie, ne pas se contenter d’empiler les url (voir les normes de référencement ci-dessus).

Les classer par contenus.

Eventuellement les numéroter ou les coder pour un appel plus aisé au fil du texte (cf infra).

Les faire précéder ou succéder d’informations sur la teneur des sites.

Systématiquement indiquer « consulté le… » (voir les normes de référencement ci-dessus).

A faire au fur et à mesure de vos consultations.

Lexique – Glossaire

Peut être utile selon les sujets.

A classer par ordre alphabétique.

Utiliser des astérisques à chaque occurrence dans le texte (et à la première d’entre elle : faire un renvoi).

Être très précis sur les sources = Guillemets et sources si différent d’une production personnelle.

Liste des abréviations ou sigles

Peut être utile selon les sujets.

Annexes

Non obligatoires. Si présentes, doivent être utiles et utilisées, appelées dans le texte.

Pas le rôle de la corbeille sur un écran.

Pas plus d’un tiers du volume total du corps du texte.

A organiser.

A prédigérer éventuellement avec quelques lignes de commentaires.

Tables

Obligatoires. Documents numérotés et paginés. Ce n’est pas le lieu de leur sourcement (qui doit avoir été fait au fil du texte).

Des photos (à associer éventuellement à une carte de localisation).

Des cartes

Des tableaux

Des figures et schémas

Table des matières obligatoire (la plus complète possible).

LA PRODUCTION INFOGRAPHIQUE

Doit être insérée au fil du texte.

Une dimension nécessaire du travail (personnel)

Les documents peuvent être accompagnés dans un même cadre de quelques éléments de commentaires écrits.

Tout document doit être numéroté, titré et référencé dans les tables.

Au pied de chaque document, et quelle que soit sa nature, le lecteur doit trouver des sources exprimées avec le plus de rigueur, de précision et d’approfondissement.

S’il s’agit de données chiffrées : sources précises et dates des informations recueillies ou/et de la production documentaire.

Si les données résultent d’enquêtes menées par vous, indiquer « résultats d’enquêtes Alphonse AREOLA, 2019 » et renvoyer à un protocole précisé en introduction, dans le texte ou en annexes.

S’il s’agit d’une carte, d’un tableau ou d’un croquis :

Emprunté(e) à un auteur dans un ouvrage, article, site : le citer et le dater = doit se retrouver en bibliographie ou en webographie.

Retravaillé(e) par vos soins = indiquer Alphonse AREOLA, 2019, d’après  HHVV, 2012 (que l’on doit retrouver en bibliographie ou en webographie).

Résultant d’un travail personnel sur des données chiffrées = indiquer réalisation Alphonsine REOLA, 2019, d’après données (voir plus haut pour leur référencement).

S’il s’agit d’une figure ou d’un schéma de pensée personnels, indiquer « conception et réalisation Alphonsine REOLA, 2019 ».

Pour les photos, mêmes principes : 

si elles sont de vous, indiquer Alphonsine REOLA, localisez et datez selon la précision nécessaire au propos : 7 janvier 2019, 17h30, place Josette, en direction du sud, etc.

si elles sont empruntées à une source : la référencer selon les mêmes exigences développées plus haut.

Traiter autant que possible les photos comme un vrai matériau scientifique et pas seulement illustratif.

Peuvent être décomposées et analysées de façon approfondies avec des schémas légendés.

MISE EN FORME

Volumétries 

Les mémoires font en moyenne entre 100 et 120 pages ; 80 semblent un plancher, plus difficile de donner un plafond.

Se faire relire = Attention à l’expression et l’orthographe !

Une phrase comprend un sujet, un verbe, un complément.

Elle commence par une majuscule et se termine par un point.

Il faut privilégier les phrases courtes (3 lignes est un maximum).

Le texte se compose de paragraphes.

Titres et sous-titres ne doivent pas être généraux, mais précis et le plus informatifs possibles sur les contenus.

Numérotation des parties et sous-parties.

Evitez la numérotation de type 3.2.3.4.4.

Préférez lui

Partie 1 

Chapitre 1

Chapitre 2

Partie 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Partie 3

Chapitre 5

I-

A-

1-

a)

Notes de bas de pages ou de côté

Elles ont un rôle d’approfondissement et de précision. Il ne s’agit pas de doubler la bibliographie ou la webographie.

Appel des sources bibliographiques ou webographiques au fil du texte : si citation, UTILISER DES GUILLEMETS « rfrfff ‘ffr » (DUPOND, 2014, p XYZ), si WEB (numéros ou codes : cf supra).

Travaillez la mise en page (Word ou Indesign) de sorte à proposer différents niveaux de lecture : 

  • utilisation (non abusive) du gras par exemple, 
  • jouer sur les tailles de polices.
  • de petits encadrés, 
  • d’à-plats de couleurs… destinés à aérer et à faciliter l’accès aux discours.

Paginations et numérotations à soigner.

Imprimer recto verso, possibilité de relier en bords collés avec nom, date et titre sur la tranche.

Il s’agit de produire un bel objet, dont vous soyez fièr(e).